Les Honoraires d'Agence

Choisir de vendre un bien immobilier par le biais de notre agence immobilière peut vous apporter un gain de temps considérable. 

Indépendamment des actions commerciales indispensables à la vente du bien et de son rôle d'entremise et de négociation entre les parties, le conseiller en immobilier s’assure de la régularité de la transaction et transmet toutes les informations nécessaires à l'acheteur.
En outre, en sa qualité de rédacteur de l'acte, il est tenu de s'assurer que se trouvent réunies toutes les conditions nécessaires à l'efficacité juridique de la convention et est responsable des mentions qui figurent dans l’acte.


En matière de vente,  il vérifie que le client est bien propriétaire du bien immobilier à vendre (au moyen du titre de propriété) et qu'il a la capacité de le vendre. Il vérifie aussi l'existence de servitudes éventuelles, la réalité des certificats et diagnostics immobiliers obligatoires qui incombent au vendeur (amiante, plomb, termites, DPE, superficie, etc.).

Réel partenaire de vos projets, le conseiller en  immobilier a pour mission de rédiger l’annonce, d’activer son réseau, de rechercher des acquéreurs, de mettre en relation l’acquéreur et le vendeur et d’organiser autant de visites que nécessaire. Ce travail de terrain, en plus d’une visibilité de votre bien sur les supports de l’agence (vitrine, catalogue, journaux, internet) est rémunéré sous forme d’honoraires.

Le rôle du conseiller en immobilier est de guider ses clients grâce à son expertise, sa connaissance du terrain et ses compétences en matière immobilière. 
Le conseiller en immobilier est tenu à un véritable devoir de conseil  : il délivre des conseils techniques et juridiques au vendeur pour mettre son bien en conformité, avant la vente ; parallèlement, il informe les futurs acquéreurs de la qualité du bien, de sa surface (qu’il doit vérifier), des éventuels travaux à réaliser, des servitudes existantes, des défauts éventuels du bien. L’agent immobilier pourra aller plus loin dans le conseil, en livrant au vendeur (son mandant), une analyse de la solvabilité des candidats acquéreurs (à qui il aura demandé par exemple, s’ils possèdent un apport personnel).
Cette obligation de conseil tend bien évidemment à protéger les futurs acquéreurs de toute prise de décision hâtive, qui leur serait préjudiciable (on pense notamment à toute information délivrée par l’agent immobilier au candidat acquéreur, pouvant peser sur la décision d’achat ou non du bien, comme par exemple l’existence de nuisances sonores). 


Cette obligation de conseil et d’information implique que le conseiller en immobilier ait une connaissance quasi totale des qualités et défauts du bien mis en vente, ce qui nécessite un travail d’investigation et de vérification. D’autre part, il doit pouvoir rassembler tout justificatif concernant la propriété mise en vente, et rassembler toutes les informations lui permettant de renseigner les futurs acquéreurs. 

Ces différentes missions du conseiller en immobilier constituent la justification des honoraires qu’il demande au vendeur ou à l’acquéreur, dans le cadre des transactions qu’il dirige.

HONORAIRES.png